Home Actualités 55EME ANNIVERSAIRE DE L’OPF L’évènement célébré avec faste à Conakry
55EME ANNIVERSAIRE DE L’OPF L’évènement célébré avec faste à Conakry

55EME ANNIVERSAIRE DE L’OPF L’évènement célébré avec faste à Conakry

0
0

La Guinée à l’instar des autres pays africains a célébré le lundi 31 aout 2017, le 55e anniversaire de l’organisation panafricaine des femmes. L’évènement s’est déroulé au palais du peuple de Conakry.

La rencontre a connu la présence du chef de l’Etat, le Professeur Alpha Condé, des femmes leaders de la société civile guinéenne et africaine, les représentantes de la commission genre et développement de l’Union Africaine.

 

Rappelons que l’organisation panafricaine des femmes a été créée en 1962 à Dares-Salam(Tanzanie) avec la participation active de la guinéenne feue Jeanne Martin Cissé qui deviendra ainsi la première présidente de l’organisation.  D’où d’ailleurs le choix de la République de Guinée pour abriter ce 55e anniversaire. Cette date symbolise le courage et l’engagement des femmes africaines qui, aux cotés de leurs dirigeants ont lutté pour la libération du continent africain et l’émancipation de la femme africaine.

 

Pour la représentante de la directrice de la promotion féminine, du genre et du développement de l’Union Africaine, le choix de la Guinée pour célébrer cette date anniversaire n’est pas fortuit. Car le destin du continent africain est actuellement entre les mains du président guinéen Alpha Condé. M’mah Hawa Kaba c’est aussi réjouie du fait que l’OPF a été érigée  en agence spécialisée :«Cette année, la commémoration de cette journée révèle  une importance plus spéciale car les chefs d’Etats et de gouvernement pendant leur 28e sommet à Addis Abeba ont décerné à l’OPF le statut particulier d’agence spécialisée réaffirmant ainsi l’importance capitale du rôle de la femme africaine et ses organisations phares dans le développement social et économique  pour une Afrique prospère et en paix. La journée de la femme panafricaine représente ainsi une opportunité pour réfléchir et trouver des solutions pérennes aux défis que rencontrent les jeunes filles et hommes et tirer d’avantages possibles de leurs capacités et les inclure dans tous les processus de développement de notre continent ».

 

Selon le Président de la République, les femmes africaines sont confrontées à deux problèmes qui sont le mariage précoce et l’excision. Pour le président  Condé : « En dehors des autres problèmes auxquels les femmes du monde sont confrontées, les femmes africaines sont confrontées à deux problèmes supplémentaires : le 1er c’est le mariage précoce des jeunes filles. C’est pourquoi nous avons chargé le Président de Zambie de ce dossier afin que nous puissions mettre fin au mariage précoce des jeunes filles qui a beaucoup d’inconvénients. D’abord, ça déforme la femme quand elle est entre  14 et 15 ans et çà l’empêche d’étudier. Le 2e problème c’est  l’excision. Je pense que dans ces deux domaines la Guinée a encore beaucoup de pas à franchir. C’est pourquoi lorsque j’ai rencontré les imams ici je les ai interpellés parce que ces mariages ne se font pas à la mairie mais c’est au niveau des imams et très souvent c’est les imams eux-mêmes qui épousent ces petites filles ».

 

Au cours de cette célébration, un hommage mérité a été rendu à feue Hadja Jeanne Martin Cissé, première présidente de l’OPF. Un document synthèse portant  sur la vision et la mission de l’OPF a été remis à Sanaba Kaba, ministre de l’action sociale, de la promotion féminine  et de l’Enfance.

A rappeler que l’Organisation Panafricaine des Femmes est la première et la plus ancienne organisation féminine en Afrique. Elle a contribué à unir les femmes dans la lutte pour l’indépendance et l’autonomisation des femmes africaines.

 

Diop Ramatoulaye Diallo

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Guineenews