Home Actualités Amélioration de la desserte en eau potable : Deux accords de financement additionnel signés
Amélioration de la desserte en eau potable : Deux accords de financement additionnel signés

Amélioration de la desserte en eau potable : Deux accords de financement additionnel signés

0
0

La Ministre de l’Economie et des Finances, Malado Kaba et le représentant de la Banque Mondiale Rachidi RAJOI ont signé à Conakry le mercredi 26 juillet dernier deux accords portant respectivement sur le financement additionnel du projet d’assistance technique et le renforcement des capacités de la gouvernance en Guinée et par ailleurs sur le financement du projet urbain en Eau.

 

Rachidi RAJOI a expliqué que le financement additionnel du projet d’assistance technique et de renforcement des capacités pour la gouvernance économique devra « renforcer le développement de la Guinée dans le secteur de la gouvernance économique. » Ainsi, dira-t-il, « ce don de 22 millions de dollars US constituera un appui au gouvernement pour poursuivre ses efforts en vue d’améliorer la gouvernance dans le secteur de la gestion des ressources humaines mais plus globalement dans la gestion des finances publiques

 

Il a poursuivi que le second projet qui concerne l’accord de financement du projet urbain en eau approuvé par le conseil d’administration de la Banque Mondiale le 27 juin dernier et « marque le réengagement de la banque mondiale dans le secteur de l’eau en Guinée. »

 

Pour Rachidi RAJOI, le renforcement de la gouvernance économique et l’amélioration de l’accès à l’eau potable à la population guinéenne constituent des points importants de partenariat entre le Groupe de la Banque mondiale et la Guinée.

 

Revenant sur les objectifs assignés à ce projet, il a rassuré qu’il vise à améliorer la disponibilité de l’eau potable et les services d’assainissement aux populations dans la zone métropolitaine de Conakry. « Le montant de financement est de 30 millions en don que la Banque mondiale met à disposition. De manière spécifique, le projet devrait permettre d’augmenter la production en eau sur la surface de Conakry de près de 86.000 mètres cubes par jour mais aussi de contribuer au renforcement et à l’opérationnalisation de la société nationale des eaux de Guinée. Au total, 7.730.000 personnes bénéficieront des résultats de ce projet », a-t-il assuré.

 

Visiblement satisfaite, Malado Kaba a déclaré que ces deux accords marquent une étape importante dans les relations bilatérales avec la Banque mondiale puisqu’ils « permettront à la Guinée non seulement de renforcer la gestion des finances publiques, mais aussi, d’améliorer l’efficacité des dépenses et de contribuer à faire reculer la pauvreté dans le pays. »

 

La Ministre de l’Economie et des Finances a expliqué que le premier accord qui concerne un financement de 22 millions de dollars permettra de consolider les acquis de l’appui budgétaire précédent et de donner une nouvelle dimension, utile, à la tenue des statistiques nationales.

 

Il s’agit donc de poursuivre avec diligence les efforts engagés pour conduire de bonnes politiques économiques notamment : l’amélioration de la gouvernance, la transparence et la responsabilité dans la gestion des ressources publiques et privées ; mener des politiques économiques et financières avisées et des reformes structurelles ; renoncer aux dépenses publiques improductives pour permettre une augmentation des dépenses d’investissement dont notre pays a cruellement besoin et améliorer le cadre légal et réglementaire pour faire de la Guinée une terre d’accueil des investissements.

 

Malado Kaba a aussi expliqué que le second accord relatif au financement du Projet Eau à hauteur de 30.000 dollars, et qui est en parfaite adéquation avec la stratégie mise en œuvre par le Gouvernement pour offrir de meilleures conditions de vie aux populations.

Cela étant, elle est revenue sur les trois défis majeurs du gouvernement notamment l’amélioration de services d’approvisionnement en eau potable de la ville de Conakry et son assainissement à savoir: augmenter l’offre d’eau potable et répondre à une question de santé publique qui constitue le plus important ; accroître le cadre de vie des populations de Conakry et contribuer à rendre notre capitale attractive.

A.C

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Guineenews