Ratoma Rue RO.501 (T3) Nongo (carrefour petit simbaya)
Sabari FM GuineeSabari FM GuineeSabari FM Guinee
(Lun - Dimanche)
hawasanouci@gmail.com
Carrefour Petit Simbaya
Sabari FM GuineeSabari FM GuineeSabari FM Guinee

Débat Constitutionnel: l’ecrivain Thierno Monenembo pique Alpha Condé.

L’écrivain guinéen Thierno Monenembo  a officiellement rejoint le front national pour la défense de la constitution guineenne. Il l’a fait savoir ce mardi 25 juin 2019 lors d’une conférence de presse à la maison commune des journalistes à Kipé.

Sur les raisons de cette décision, l’ecrivain précise :<<j’adhère aux idées des personnes qui ont été initiateurs  de cette plate-forme qui est le FNDC. Je pense que  la constitution n’est pas  quelque chose d’importante mais quelque chose de sacré. Très malheureusement, le mot sacré est de plus en plus galvaudé en Afrique. Vous savez dans le temps  ancien, les sociétés traditionnelles étaient organisées autour des principes sacrés. Les coutumes étaient sacrées, les lois qui régissaient cette société étaient sacrées. Même les chefs traditionnels étaient soumis à des règles précises aussi bien dans le mode vestimentaire, alimentaire que dans le domaine sexuel. Mais une fois que le chef transgressait ces lois , il est automatiquement destitué parfois mis à  mort… La loi générale est sacrée et on ne peut la toucher n’importe comment et c’est pareil pour le code civil moderne. Si un président américain viol la constitution américaine, il sera destitué, arrêté et emprisonné. Malheureusement, en Afrique, nous vivons un esprit d’entre deux ou il n’y a plus de sacré de la tradition ni le sacré du code moderne ce qui ouvre la porte à tous les opportunistes.

Un autre aspect est qu’aujourd’hui en Afrique, toutes les lois sont pour le chef, il fait ce qu’il veut . Regarder Alpha Condé est à la fin de son deuxième mandat, il a été élu à la base d’une constitution mais puisqu’il veut rempiler, il veut modifier cette constitution pour son propre intérêt et non pour les intérêts nationaux et c’est extrêmement dangereux pour le notre.

La constitution garantie la stabilité de l’Etat, l’avenir du pays et la paix civile donc nous avons tous, les devoirs impérieux de la défendre. Faire en sorte que la Guinée reappartienne au seul et unique propriétaire qui est le peuple. Elle n’appartient ni à un parti politique ni à un individu , ni à une ethnie mais malheureusement, depuis l’indépendance de notre pays, ce qui vient au pouvoir devient le propriétaire de la Guinée. Il est grand temps que la Guinée sorte de cela et seule une loi claire, respectée de tous peut nous permettre. Depuis qu’ils sont au pouvoir,  qu’est ce qu’ils ont fait ? C’est pas maintenant qu’ils vont faire quelque chose.  Charles Degaule disait c’est pas à  67 ans que j’ai commencé une carrière de dictateur alors dite à Alpha Condé que c’est pas à 85 ans qu’on commence une carrière de dictateur. >> a-t-il martelé.

Fodé BAYO

Leave A Comment

Subscribe to our newsletter

Sign up to receive latest news, updates, promotions, and special offers delivered directly to your inbox.
No, thanks