Ratoma Rue RO.501 (T3) Nongo (carrefour petit simbaya)
Sabari FM GuineeSabari FM GuineeSabari FM Guinee
(Lun - Dimanche)
hawasanouci@gmail.com
Carrefour Petit Simbaya
Sabari FM GuineeSabari FM GuineeSabari FM Guinee

Décharge de Dar-es-Salam : le gouvernement menace, la société civile dénonce

Le gouvernement par la voix la plus autorisée a promis de déguerpir les habitants au alentour de la décharge de Dar-es-salam à partir de ce lundi 02 juillet. Une décision « injustifiée et inappropriée » aux yeux du président du conseil national des organisations de la société civile guinéenne Dr Dansa Kourouma.

Sous le feu de l’action ce week-end, le Premier ministre a réitéré cette volonté du gouvernement à l’occasion de son opération coup de balai. Sur le site de la décharge principale de Conakry qui repousse déjà les ordures. Kassory Fofana a déclaré que les riverains à cette décharge seront déguerpis.

 

Craignant la répétition du triste éboulement de l’an dernier et n’ayant certainement aucune autre solution, le PM a déclaré : « La crainte est que les habitations qui sont aux environs ne sont pas encore déguerpies. Le chef de l’Etat, a fait preuve de générosité en dégageant quatre milliards de son budget propre pour apporter un appui aux 201 familles qui doivent être déguerpies pour éviter les éboulements qu’on a connus l’année dernière et qui ont fait mort d’hommes. Donc, c’est pour ça que les camions sont bloqués en attendant que cette opération commence lundi. Les familles déménagent et après les camions vont déverser

 

Cependant, la société civile dénonce « l’acharnement » du gouvernement contre les habitants de Dar-es-salam qui, selon Dr Dansa Kourouma, sont les victimes d’une mauvaise politique de l’exécutif. Pour le président du CNOSC, le gouvernement doit dans un premier temps faire preuve de discernement : « D’abord, il est important de faire une différence entre les victimes. Il y’a dans le lot ceux qui sont dans le périmètre de la décharge. C’es-à-dire, eux sont dans la ceinture de la décharge mais par contre, il y’a ceux qui ont été rattrapés par l’avancement de la décharge. »

 

Parlant des vingt millions de francs guinéens proposés par le gouvernement pour chaque famille, Dansa Kourouma déclare : « c’est une très bonne chose déjà pour le gouvernement de prendre cette mesure d’indemnisation. Mais comme je le disais, il faut identifier les victimes, les catégoriser et enfin évaluer les biens. Mais si vous donnez 20 millions à chacune des familles alors que d’autres ont investi plus de 50 à 100 millions pour construire leur maison, c’est injuste. Pire, ce n’est pas dans une saison des pluies qu’on procède au déguerpissement des populations…»

 

Pour l’instant, et au moment où nous mettions en ligne cet article, aucune action n’a été tentée par le gouvernement afin de déloger de force les habitants qui sont déjà en alerte.

Reste à savoir si le gouvernement prendra en compte la requête de certaines langues qui proposent la délocalisation de la décharge en lieu et place des habitants surtout qu’un arrêté du ministère de la justice suspend toute opération de déguerpissement pendant la saison des pluies.

Aboubacar Condé

+224 628 16 04 80

Leave A Comment

Subscribe to our newsletter

Sign up to receive latest news, updates, promotions, and special offers delivered directly to your inbox.
No, thanks