Home Actualités Élections communale 2018 : l’artillerie lourde déployée par l’Urtelgui!
Élections communale 2018 : l’artillerie lourde déployée par l’Urtelgui!

Élections communale 2018 : l’artillerie lourde déployée par l’Urtelgui!

0
0

Ce dimanche 04 févier 2018, dans les 342 circonscriptions du pays, les guinéens se sont effectivement rendus aux urnes pour s’acquitter de leur devoir civique, celui bien entendu qui consiste à élire leurs maires. Seulement, les medias qui ont l’habitude de couvrir ces élections sur l’ensemble du territoire national, n’ont bénéficié d’aucun financement.

Au niveau de l’Union des Radiodiffusions et télévisions libres de Guinée (URTELGUI), les dirigeants, ne voulant pas se faire compter l’évènement et en vrai professionnels, conformément à leur rôle régalien, ont  effectivement déployé comme il se doit leurs journalistes sur le terrain et cela sur l’ensemble du territoire national.

Aboubacar Camara, coordinateur du groupe de presse Gangan RTV et Secrétaire général de l’URTELGUI revient ici sur le travail abattu par les medias au compte de ces élections communales du février 2018 : « Depuis l’élection 2010 nous avons toujours organisé une synergie pour couvrir les élections. Evidemment, nous avons des partenaires qui nous ont toujours accompagnés à hauteur de 10¨%, nous on se charge pour les 90% restant. Vous comprendrez par-là que nos partenaires nous accompagnent certes, mais le plus gros lot nous revient. Alors, cette année encore, nous avons écrit à ce même partenaire qui est search for common ground, mais c’est à la dernière minute qu’il nous a informés du manque de ressource. Donc, pas de financement. En tant que journalistes, nous ne pouvons rester bras croisés. Et il faut d’ailleurs savoir que l’Urtelgui, comme son nom l’indique, est autonome.

Par conséquent, on ne saurait accepter un financement venant du pouvoir et assimilés. Nous nous sommes retrouvés entre patrons de presse et nous avons mobilisé nos moyens de bord pour jouer pleinement notre rôle régalien.Je suis un homme comblé de joie qui vous parle puisque j’estime que nous avons bien joué notre rôle régalien. Toutes les radios (saufs quelques-unes) ont accepté de faire la synergie.

 

Aujourd’hui c’est une première expérience pour beaucoup de journalistes qui sont déployés sur le terrain de couvrir une élection communale, car il vous souviendra que la dernière élection du genre remonte en 2005. On ne pouvait pas rater cette opportunité. En plus c’est pour faire passer un signal auprès des bailleurs de fonds qui ont l’habitude de nous accompagner pour dire qu’au-delà de tout ce qu’ils ont l’habitude de payer, les radios ont toujours investi 90% de leurs personnels et de leurs installations dans la réalisation des synergies. Tout le monde est engagé dans le processus depuis qu’on a commencé à 6h 45mn et tout s’est bien passé ».

 

Le secrétaire général de l’URTELGUI a, par ailleurs beaucoup félicité les journalistes qui ont fait revivre cette journée électorale aux guinéens où qu’ils se trouvent. A noter que ce sont plus d’une cinquantaine de radio qui ont fait la synergie et 150 journalistes déployés sur l’ensemble du territoire national. Au même moment, au niveau de la base, près d’une autre centaine de journalistes et techniciens assurait l’animation. Pour tout dire, l’URTELGUI a déployé une ‘’artillerie lourde’’ pour la couverture médiatique des communales 2018.

 

A la clôture de cette de la soirée électorale, le président d’honneur de l’Urtelgui Boubacar Yacine Diallo et l’actuel président de l’institution Sanou Kerfalla Cissé ont vivement salué le travail titanesque abattu par les journalistes au compte des élections communales de 2018.

Boubacar Yacine Diallo, président d’honneur de l’URTELGUI

« Bravo chers confrères.  Je suis totalement comblé. Le matin lorsque j’avais  pris la parole à l’ouverture, j’avais exprimé mon souhait que cette synergie soit couronnée de succès, il en est ainsi et j’avais recommandé aux journalistes d’être  impartiaux, d’être professionnels et ceci a été prouvé sur le terrain.  Et je voudrais vraiment profiter de cette antenne pour dire toute ma fierté par rapport au travail qui a été fait et dire toute mon admiration à toutes ces équipés : envoyés spéciaux, correspondants et ceux qui ont travaillé au desk central.  Aujourd’hui nous avons coupé le cordon ombilical. Parce que nous avons utilisé nos propres moyens techniques, financiers, et humains et cela prouve que L’URTELGUI est une institution et chacun de nous devrait plutôt en être fier…».

 

Sanou Kerfalla Cissé, PDG du groupe AfricVision et Président de l’UTELGUI :

« Au moment où je vous parle, je suis animé d’un sentiment de satisfaction et de fierté, en ce sens que beaucoup pensaient que cette Synergie  n’allait pas avoir  lieu puisque nos partenaires n’étaient pas disposés à nous accompagner ou n’avaient pas pu trouver à temps le financement.  L’Urtelgui  une fois encore a prouvé son rôle de service public. Toutes les fois que l’occasion s’est présentée et toutes les fois que les conditions l’ont  dicté, l’Urtelgui a toujours  été là. Donc, chapeau, merci et félicitation à l’équipe de l’Urtelgui, journalistes comme techniciens. Je suis comblé de joie, je suis satisfait. Bravo, bravo et bravo…

J’ajoute que la Synergie  a été bien suivie aujourd’hui à Paris. J’ai passé une bonne partie de la journée aux champs Elysée. Les Guinéens qui se trouvent à Paris suivent avec une attention soutenue  l’évolution socio-politique de notre pays.  Et pour  cela il faut féliciter Macka Baldé de la radio Web Libreopinion. A travers donc cette radio Web, une bonne partie des guinéens de Paris ont suivi le déroulement de cette élection »

  1. Makissa Diallo

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

août 2018
L M M J V S D
« Juil    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  
Guineenews