Home Actualités Élections en Guinée Vers la refonte de la CENI
Élections en  Guinée  Vers la refonte de la CENI

Élections en Guinée Vers la refonte de la CENI

0
0

Après trois jours d’échanges opposition, mouvance présidentielle, Administration Territoriale, Commission électorale nationale indépendante (CENI), partenaires techniques et financiers, ont abouti à cinq grandes recommandations. Lesquelles devront servir de base à la réorganisation institutionnelle du processus électoral en Guinée. La rencontre organisée par le gouvernement, avec le soutien de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) s’inscrivait dans la perspective de la réforme de la CENI) pour la rendre plus professionnelle.

 

La rencontre a mobilisé plus d’une soixantaine de représentants du gouvernement, des partis politiques, de la société civile et d’organisations internationales. Le tout s’est déroulé sous les yeux vigilants du ministre de l’Administration du Territoire et de Décentralisation, le général Bouréma Condé, par ailleurs, président du cadre de dialogue et du suivi des accords du 12 octobre 2016.

 

La rencontre a planché surles expériences développées par des pays africains en matière de gestion de processus électorauxet le cas duSénégal avec son système mixte de gestion des électionsa été une référence pendant les débats.  Des débats qui ont permis aux acteurs politiques nationaux d’exposer leurs visions respectives dans le cadre de la mise en place d’un nouveau dispositif, jugé plus professionnel, d’organisation des élections.

 

Evoquant les conclusions de la rencontre, le président du conseil national des organisations de la société civile, a fait observer qu’il faut «Respecter les dispositions constitutionnelles sur le type d’organe de gestion des élections  (OGE) en Guinée et apporter les amendements à la composition, au fonctionnement, à l’organisation de la CENI;améliorer le mécanisme de concertation et de communication entre l’OGE et les parties prenantes du processus électoral ; revoir les modalités de désignation et fixer les critères de compétences des membres de l’OGE; garantir l’indépendance des membres de l’OGE de manière à les mettre à l’abri du besoin et des pressions extérieures; rendre totalement à l’OGE son autonomie budgétaire et le soumettre à l’obligation de reddition des comptes; mettre à disposition une expertise de nos partenaires au développement sur l’élaboration de la nouvelle loi sur la CENI…» a expliqué Dansa Kourouma.

De son côté, le ministre Mohamed Sali Sokona, représentant de la secrétaire générale de la Francophonie à cet atelier s’est réjoui de la qualité des débats par les différents participants. Il a indiqué que la réussite des élections dépend de la qualité des hommes qui gèrent les Organes de gestion des élections. « La mise en place de tout système de gestion des processus électoraux doit se faire dans la prise en compte du contexte politique, des réalités politiques, économiques et culturelles », a précisé le représentant de l’OIF.

Le Ministre en charge de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation s’est tout d’abord félicité du climat de sérénité dans lequel l’atelier s’est déroulé. Cela dit, le général Bouréma Condé a estimé qu’il«Il fallait donc de la matière à réflexion pour que ce ne soit pas en 2019 qu’on se dise quel est l’organe de gestion des élections dans notre pays. Etant entendu que chacun est  d’accord qu’il faut améliorer notre système électoral. Avisant que cet atelier va être le grain à moudre pour pouvoir aller à  un organe qui fasse la fierté des Guinéens, le général Condé a rappelé que la Guinée a devant elle des chaînes d’élection dont les maillons se touchent alors que la CENI aura son mandat échu en 2019 ». C’est pourquoi a-t-il noté avec force, « il était question de réfléchir sur la question… »

 

Le ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation a alors invité les partis politiques à étudier minutieusement  dans leurs  états-majors les recommandations de cette rencontre. Car, dira-t-il ‘’ le peuple de Guinée nous attend’’.

Thierno Abdoul BARRY

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Guineenews