Home Actualités Fête des femmes : la dynamique équipe d’Africvision à l’épreuve! Acte I
Fête des femmes : la dynamique équipe d’Africvision à l’épreuve! Acte I

Fête des femmes : la dynamique équipe d’Africvision à l’épreuve! Acte I

0
0

La Guinée à l’instar des pays membres de l’Organisation des Nations Unies fête ce jeudi, 08 mars 2018, la Journée internationale de la Femme avec le thème « L’heure est venue : les activistes rurales et urbaines transforment la vie des femmes ». Une journée mise à profit pour faire le diagnostic sur la situation des femmes afin d’apporter une réponse efficace aux maux qui affectent leur émancipation.

Cette année, la Journée internationale des femmes s’inscrit dans le fil d’un mouvement mondial sans précédent en faveur des droits des femmes, de l’égalité et de la justice. Le harcèlement sexuel, la violence et la discrimination à l’encontre des femmes ont fait la une des médias et ont fortement suscité un débat public stimulé par une détermination affirmée à instaurer un changement.

En Guinée, le 8 mars est célébré dans un contexte de révolte et d’indignation de la société avec l’assassinat de Mme Aicha Touré par suite de violence conjugale  et de Mme Mariama Kallo. Des faits qui ont interpellé les femmes. Cette journée est donc une opportunité pour alerter, sensibiliser, discuter et proposer des meilleures approches afin de réduire systématiquement la vulnérabilité des femmes dans un monde cruel.

Un combat de tous les jours au sein du groupe de presse et de communication Africvision pour ces femmes qui occupent une place de choix. Ici, en toute humilité, ces braves femmes égalent les hommes dans les tous les domaines. Présentation, reportage, interview, débat, émission à grande écoute, rien n’est miracle pour ces amazones de Sanou Kerfalla Cissé, Malick Marcel Bangoura, Amadou Makissa Diallo, Alseny Ibrahima Sylla etc.

Pour la preuve, ce 08 mars, l’équipe pilotée par l’intraitable Aissata Camara, puissante secrétaire générale de la radio sabari fm 97.3 a réussi le pari. Du moins, avec la Matinale sur sabari fm 97.3 (07h08h55) assurée avec brio par la voix suave Fatoumata Conté puis l’émission vedette de la radio ‘’Comprendre l’Actualité’’ héroïquement assurée par Aissata Camara et son équipe. Il est également important de signaler la brillante prestation de  Christine Haba dans l’émission ‘’Antenne Publique’’ à partir de 11h-12h sans oublier Dalogbè Massé Camara qui a émerveillé les auditeurs dans ‘’ Manden Woudan’’ entre 13h-14h. Des animations qui ont été à la hauteur des attentes. Le regard reste tourné maintenant sur Mariama Sylla qui doit prendre en charge l’émission ‘’ la Corbeille’’ à partir de 20h.

À l’occasion de leur journée, ces braves femmes ont voulu passer un message de prise de conscience, de responsabilité et de combat pour le bien-être des femmes.

Les messages des Amazones d’Africvision (acte I)

Fatoumata Conté journaliste-reporter, présentatrice vedette de la Grande édition d’information « je suis fière d’être une femme. Mes pensées vont à l’endroit de ces femmes qui ont perdu la vie en donnant  une autre.»

Paulette Kourouma reporter, présentatrice à la radio sabari fm : « nous célébrons cette fête de 08 mars pour faire la promotion des droits des femmes. En tant que femme, nous  devons nous battre pour notre propre cause afin que l’égalité entre homme et femme ne soit pas un simple mot mais plutôt une expérience à vivre. »

Marthe Lucien Kamano journaliste à Africvision : « les combats féministes à travers le monde… L’ère n’est plus pour la femme de célébrer ce jour avec trop de folklore mais il faut être plus pragmatique. »

Djenabou Lamarana Barry, directrice technique de la radio Love Fm 94.5 : « je suis fière d’être une femme et j’assume mes responsabilités avec brio. Le droit des femmes sont des droits théoriques et réels que nous réclamons dans la société tous les jours. Les femmes peuvent faire et voire mieux ce que les hommes font… Je rends hommage à toutes les femmes et particulièrement toutes celles qui subissent des violences dans leur foyer. »

Binta Bah, responsable des opérations Africvision : « je condamne fermement les violences faites aux femmes notamment le mariage forcé, le mariage précoce, le viol, la mutilation génitale, la lapidation, la défiguration, les crimes passionnels, les agressions sexuelles, les violences conjugales etc. Des maux qui perdurent à cause l’impunité. C’est pourquoi je demande à toutes les femmes du monde de se lever et de dire non aux violences faites aux femmes. »

 

Dalogbè Massé Camara journaliste, présentatrice, animatrice à Africvision : « je lance un appel à toutes les femmes victimes de violences conjugales à briser le silence. Je lance également un appel aux autorités  compétentes à prendre leur responsabilité avant qu’il ne soit trop tard. Il faut poursuivre et punir les auteurs de ces crimes odieux contre les femmes»

 

 

Aboubacar Condé

Mots-clés: la biographie de dalogbè camara

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Guineenews