Home Actualités Formation technique et professionnelle : Une nouvelle filière en maintenance de véhicules et engins de travaux publics, niveau IV BTS lancée à Conakry
Formation technique et professionnelle : Une nouvelle filière en maintenance de véhicules et engins de travaux publics, niveau IV BTS lancée à Conakry

Formation technique et professionnelle : Une nouvelle filière en maintenance de véhicules et engins de travaux publics, niveau IV BTS lancée à Conakry

0
0

L’office national de la formation et du perfectionnement professionnel (ONFPP) a procédé ce vendredi, 13 avril à Conakry au lancement du « sous projet  » dénommé «implantation d’une filière en maintenance de véhicules et engins de travaux publics ». C’est projet qui bénéficie de l’appui technique et financier de la banque mondiale en collaboration avec le gouvernement guinéen et le projet booster les compétences pour l’employabilité des jeunes BOCEIJ.

 

Cette nouvelle initiative qui va s’inscrire dans le cadre de l’amélioration de la qualité de la formation en adéquation avec les besoins du marché du travail a connu la participation du Directeur Général de l’Office National de Formation et de Perfectionnement Professionnels, de Mansa Moussa Sidibé Président du Fond Compétitif pour les Compétences et l’Employabilité et de Thierno Illiassa Baldé Gestionnaire du projet Booster les Compétences pour l’Employabilité des Jeunes en Guinée « BOCEJ ».

 

Selon les  responsables, l’implantation de cette filière en maintenance de véhicules et engins de travaux publics niveau IV-BT va toucher 630 élèves du Centre de Perfectionnement aux Techniques Automobiles et Mécaniques. Ce qui sans nul doute va favoriser l’accès à l’emploi des jeunes par le biais du renforcement de la gouvernance des établissements d’enseignement professionnel et technique.

 

Pour le Directeur Général de l’Office National de Formation et de Perfectionnement Professionnels, l’efficacité des actions qui seront menées sur le terrain en faveur de la formation des jeunes, passe absolument par la mise en synergie des efforts de toutes les parties prenantes, d’où l’exigence d’une concertation et d’une coordination de l’ensemble des efforts de chaque acteur impliqué dans le processus d’implantation de cette filière en maintenance de véhicules et engins de travaux publics niveau IV en République de Guinée.  Cela fait preuve selon, Lucien Beindou Guilao de l’engagement du Gouvernement guinéen, de la Banque Mondiale et du projet BOCEJ qui s’implique dans le domaine du soutient des projets innovants construits entre professionnels et formateurs.

 

De son côté, le ministre de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle, de l’Emploi et du Travail a clairement précisé aux jeunes du Centre de Perfectionnement aux Techniques Automobiles et Mécaniques qu’ils doivent prendre conscience de cette opportunité pour se former et acquérir les compétences nécessaires en vue de leur insertion socio-professionnelle. Face aux nombreux projets de développement infrastructurelles et aux enjeux liés aux TIC, Damantang Albert Camara souhaite que la main d’œuvre guinéenne soit prête à faire face à ces nombreux projets pour le bonheur du pays.

 

Avec la volonté affichée par les partenaires et de la banque mondiale pour la réussite du sous projet d’implantation d’une filière en maintenance de véhicules et engins de travaux publics niveau IV en République de Guinée, le ministre de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle, de l’Emploi et du Travail se dit confiant de voir les 630 jeunes du Centre de Perfectionnement aux Techniques Automobiles et Mécaniques bénéficiaires de cette initiative de pouvoir facilement se faire une place sur le marché de l’emploi.

 

Présidant cette cérémonie, le ministre Damantang Albert Camara dira que tout a été calculé dans ce projet pour relever de défi de la maintenance et de l’enjeu de l’entretien qui se pose à la Guinée. Pour réussir ce pari, le ministre compte sur une meilleure participation de toutes les parties prenantes dans la mise en œuvre des activités afin de renforcer le dispositif de la formation professionnelle et technique à travers la définition de nouveaux curricula selon l’approche par compétence.

L’ONFPP et ses partenaires veulent aller plus loin. Ils envisagent de multiplier ce genre de projet et toucher d’autres corps de métiers professionnels  afin de bonifier la formation professionnelle des jeunes mais, aussi faciliter l’emploi de ces derniers pour leur autonomisation socioprofessionnelle technique.

Ibrahima Sory Moussa Sylla

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Guineenews