Ratoma Rue RO.501 (T3) Nongo (carrefour petit simbaya)
Sabari FM GuineeSabari FM GuineeSabari FM Guinee
(Lun - Dimanche)
hawasanouci@gmail.com
Carrefour Petit Simbaya
Sabari FM GuineeSabari FM GuineeSabari FM Guinee

La Guinée est en face de quatre épidémies: faut-il craindre le pire?

À date la république de Guinée est confrontée à trois épidémies et une pandémie. Une accumulation de situation sanitaire aiguë qui fait peur les populations mais devient un challenge pour l’équipe de l’agence nationale de sécurité sanitaire. Le directeur général de l’agence nationale de sécurité sanitaire rassure que des dispositions pratiques sont prises pour une gestion efficiente et rapide de tous les cas.

« Actuellement en Guinée on a quatre épidémies. Il y’a l’épidémie de rougeole pour laquelle on vient de terminer la vaccination dans cinq préfectures dont trois communes de Conakry le week-end dernier. Il y’a aussi l’épidémie de fièvre jaune qui s’est déclarée à Koundara où il a été enregistré après quatorze morts et les vaccins sont déjà arrivés à Conakry. Par rapport à covid-19, vous êtes au courant, on a déjà commandé des vaccins à l’OMS, à la république populaire de Chine et à Moscou. En principe, les premiers lots de ces vaccins vont arriver la semaine prochaine et leur plan de déploiement est déjà fait. »  

Pour ce qui est de la fièvre hémorragique ebola, Dr Sakoba Keita annonce l’existence au pays d’une équipe expérimentée dans la prise en charge des cas avérés. Et rassure également que la molécule trouvée en RDC va permet de réduire drastiquement les cas de décès contrairement à la précédente apparition qui a fait 2.544 décès.

« Donc par rapport à ebola, tous les guinéens qui sont allés aider en RDC, la plupart sont déjà ici et certains sont restés là-bas. Les 95% sont rentrés au pays dont leur chef d’équipe qui travaille actuellement au compte de l’OMS mais qui est entrain de préparer son équipe pour partir à Gouéké dès la réception des premiers vaccins. Donc, nous sommes entrain de faire la mise à jour de nos agents et aussi ALIMA s’est engagée à nous aider pour renforcer la capacité de prise en charge des cas à N’Zérékoré et à Gouéké ainsi qu’ici. Il parait que les nouvelles molécules utilisées en RDC se sont montrées efficaces dans le traitement des cas avérés. Donc, la commande a été faite et nous pensons qu’avec ce vaccin, le taux de mortalité va être réduit   contrairement à la première apparition en Guinée.»

Aboubacar Condé

Leave A Comment

Subscribe to our newsletter

Sign up to receive latest news, updates, promotions, and special offers delivered directly to your inbox.
No, thanks