Home Actualités LUTTE CONTRE L’IMMIGRATION CLANDESTINE : L’ORGANISATION CATHOLIQUE POUR LA PROMOTION HUMAINE S’ENGAGE!
LUTTE CONTRE L’IMMIGRATION CLANDESTINE : L’ORGANISATION CATHOLIQUE POUR LA PROMOTION HUMAINE S’ENGAGE!

LUTTE CONTRE L’IMMIGRATION CLANDESTINE : L’ORGANISATION CATHOLIQUE POUR LA PROMOTION HUMAINE S’ENGAGE!

0
0

Comment décourager les candidats pour l’immigration clandestine? La question préoccupe autorité civile, organisme national et international. C’est pour explorer des pistes de solution que l’organisation catholique pour la promotion humaine OCPH a lancé ce 14 Mai à Conakry un projet avec pour thème : « les opportunités économiques existent  aussi chez moi ». Ce projet financé à hauteur de 950 mille euros soit plus d’un milliard de francs guinéens aura une durée de deux ans.

 

Sous le slogan « libre de partir, libre de rester » ce projet de prévention de la migration irrégulière a officiellement démarré sur toute l’étendue du territoire national. L’objectif est de faciliter l’auto-emploi des jeunes migrants retournés en Guinée, réduire le taux des candidats à la migration irrégulière, promouvoir le slogan « libre de partir, libre de rester » et la mise en valeur des activités  socio-économiques.

Très satisfait de l’implication de toutes les sensibilités pour la réussite dudit projet, Père André Cécé Loua secrétaire General de l’organisation catholique pour la promotion humaine en Guinée (OCPH) est revenu sur les mérites de cette activité : « C’est un projet de sensibilisation, de formation. Un projet qui veut inviter les jeunes à réfléchir sur leur avenir et savoir qu’un meilleur avenir n’est pas forcément chez les autres mais qu’ici, nous avons pour réussir. Mais nous pensons que chez l’autre, qu’on peut trouver ce qu’on cherche alors qu’il suffit seulement d’ouvrir largement les jeux sur nos réalités socio-économique pour trouver l’or qu’on va aller rechercher derrière la méditerranée ou les gens laissent leur vie…»

Partie intégrante de ce projet ambitieux puisqu’il s’agit de la réinsertion des jeunes qui reste et demeure l’une des préoccupations du ministère de la jeunesse et de l’emploi des jeunes, le gouvernement à travers ce dernier apportera son expertise comme le confirme sa représentante à cette cérémonie.

« Le premier apport du ministère de la jeunesse,  c’est d’abord de soutenir et d’encourager toutes les initiatives qui sont là pour accompagner le programme du gouvernement, la deuxième chose, c’est d’essayer de collaborer étroitement avec tous ces partenaires technique et financier pour que ça soit réellement nos jeunes qui bénéficient des projets mis en place », rassure dame FATOUMATA BINTA SOW.

Il revient de noter que ce projet va permettre à la Guinée de réduire le taux de chômage avec la formation de 50 jeunes dans les filières de leur choix en région Forestière, l’intégration de 20 jeunes dans les corps de métiers en Haute Guinée et la sensibilisation de 26 000 élèves et étudiants sur le slogan libre de partir, libre de rester en Moyenne et en Bassa Guinée.

Mamadou Saliou Bella Keita

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Guineenews