Home Actualités MASSACRE DU 28 SEPTEMBRE 2009: ME CHEICK SAKO S’ENGAGE A RENDRE JUSTICE AUX VICTIMES
MASSACRE DU 28 SEPTEMBRE 2009: ME CHEICK SAKO S’ENGAGE A RENDRE JUSTICE AUX VICTIMES

MASSACRE DU 28 SEPTEMBRE 2009: ME CHEICK SAKO S’ENGAGE A RENDRE JUSTICE AUX VICTIMES

0
0

Conakry, le 1er Aout 2018 – Le Ministre d’Etat, Ministre de la Justice, Garde des Sceaux a présidé ce jour la première réunion technique du comité de pilotage du procès du 28 septembre. Les débats ont porté sur l’organisation du procès, le budget, la sécurité ainsi que la date et le lieu. C’était en présence des partenaires techniques et financiers, la société civile et les représentants du Gouvernement.

 

 

La lutte contre l’impunité, est l’un des grands chantiers du Gouvernement puisqu’il ambitionne depuis quelques années de réussir à faire de la Guinée un Etat de droit digne d’une grande démocratie. Et c’est justement pour répondre à cette préoccupation qu’un comité de pilotage du procès du 28 septembre a été mise en place en début d’année. Il a pour rôle de préparer matériellement et financièrement le procès en vue de rendre justice aux victimes. « Juger les responsables présumés de ces crimes va marquer une étape importante dans la lutte contre l’impunité et renforcer davantage l’Etat de droit en Guinée où plusieurs décennies ont été marquées par de graves violations des droits humains’’, a déclaré Maitre Cheick Sako.

 

S’agissant du choix du lieu et la date du procès, le Ministre d’Etat, Ministre de la Justice a apporté des précisions. « Il a été retenu que le procès du 28 septembre se tiendra belle et bien en Guinée. Pour le moment ni la date, ni le lieu précis n’as été arrêté, et ce n’est pas en une seule séance qu’elle va l’être, c’est entre 2 à 3 séances. Mais, les discussions portent sur Conakry et l’intérieur de pays. Il y a eu plusieurs options parce que c’est un procès qui va durer entre 4 à 6 mois ». Cependant, Me Cheick Sako a rassuré que le comité va travailler et faire des propositions en septembre. 

 

Par ailleurs, le Ministre d’Etat de la Justice a indiqué que le budget nécessaire pour la tenue du procès du 28 septembre s’élève à 78 milliards de francs guinéen. Ce montant n’est pas encore disponible, néanmoins certains partenaires techniques et financiers s’engagent à débloquer des fonds pour assurer le financement du procès de l’affaire du 28 septembre 2009.

 

La Cellule de Communication du Gouvernement 

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Guineenews