Home Actualités MATD : Les recommandations de la 13è session du comité de suivi de l’accord politique
MATD : Les recommandations de la 13è session du comité de suivi de l’accord politique

MATD : Les recommandations de la 13è session du comité de suivi de l’accord politique

0
0

La 13ème session du Comité de suivi de l’accord politique du 12 octobre 2016 s’est tenue ce lundi 24 juillet 2017 dans la salle de conférence du ‘’Petit Palais’’. C’était sous l’égide du général Bouréma Condé, président dudit comité et Ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation. Des représentants de la Mouvance, de l’Opposition, de la Société civile, des Partenaires techniques et financiers ainsi que des cadres du MATD y ont pris part.

 

A l’entame des travaux, le Ministre d’Etat, ministre Secrétaire général à la Présidence de la République, Monsieur Naby Youssouf Kiridi Bangoura, a, au nom du chef de l’Etat, Pr Alpha Condé, félicité le MATD et les responsables de l’opposition républicaine pour le civisme qui aura prévalu pendant les trois derniers meetings qui se sont tenus dans trois des cinq communes de la capitale (Kaloum, Matoto, Ratoma).

 

Le ministre Bouréma Condé, dans son intervention liminaire, a fait part de son incompréhension par rapport aux différentes manifestations programmées par l’opposition, alors que ses délégués participent régulièrement et activement aux travaux du comité de suivi de l’accord politique du 12 octobre 2016. « Nous nous sommes dit que c’est quand même un peu paradoxal d’être assis autour de la table de dialogue et de trouver un autre terrain de dialogue, cette fois-ci qui n’est pas autour d’une table de dialogue mais qui se joue dans les places publiques et dans les rues. Nous avons exprimé nos préoccupations, que nous avons traduites d’ailleurs par une correspondance que nous avons adressée au chef de file de l’opposition. Nous nous sommes donc tous retrouvés aujourd’hui, après déjà trois marches, autour du dialogue : Mouvance, Opposition, Société civile, Partenaires techniques et financiers. Il fallait bien aborder ce sujet de préoccupation majeure et réitérer notre vœu par rapport aux actions politiques des uns et des autres. Nous sommes respectueux de la loi et des libertés des uns et des autres », a-t-il indiqué.

 

L’honorable Aliou Condé, le secrétaire général de l’UFDG, a dit ce qui suit : « Nous pouvons bien manifester dehors et être aussi autour de la table de discussions pour discuter des problèmes qui assaillent notre nation. Il faudrait que les uns et les autres sachent que si nous manifestons, ce n’est pas uniquement à cause de la lenteur des résultats au niveau du comité de suivi mais c’est aussi pour d’autres critères que vous connaissez, qui ont été annoncés lors des manifestations».

 

Quant à Souleymane Traoré de la Mouvance présidentielle, il a réagi aux manifestations de l’opposition en ces termes : « la Mouvance avait décidé aujourd’hui de ne pas participer aux travaux du comité de suivi, tant que l’opposition continue ses manifestations. Mais la sagesse l’a emporté, nous sommes revenus autour de la table.»

 

Après ces différentes interventions, l’on est passé à l’audition des trois grandes commissions mises en place lors de la 12ème session. Le ministre Bouréma Condé a rappelé à propos qu’il s’agit de plans opérationnels clairs. Lors de la 14ème session, les commissions sont obligées de dérouler les acquis. Chaque commission doit donc, par rapport aux têtes de chapitre qu’elle a, dire voilà ce qui a été dit dans le dialogue, voilà où nous sommes au jour d’aujourd’hui, voilà ce qui reste à faire, voilà ce que nous entendons faire. Avant de clore les travaux, le Ministre a, au nom du président de la République, Pr. Alpha Condé et de son chef du gouvernement, Mamady Youla, remercié les participants pour leur constante disponibilité.

Service de Communication du MATD

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Guineenews