Home Actualités MEPU Ce que compte faire le ministre Konaté
MEPU Ce que compte faire le ministre Konaté

MEPU Ce que compte faire le ministre Konaté

0
0

Décidemment rien ne peut arrêter le ministre Ibrahima Konaté dans son élan de réforme à apporter au ministère de l’enseignement pré-universitaire et de l’alphabétisation. Du moins, à l’analyse de ses déclarations le vendredi 4 août chez nos confrères de Sabarifm 97.3, dans l’émission ‘’Comprendre l’Actualité’’.

En homme déterminé, le ministre Konaté a promis de poursuivre les réformes engagées pour le bien de l’éducation nationale qualifiée de ‘’malade’’ même par le président Condé.

 

A l’entame de son intervention, le « monsieur 27, 15% »comme l’appellent certains candidats malheureux au baccalauréat unique 2017, s’est félicité du taux obtenu qui, selon lui, reflète le niveau intrinsèque des candidats.

Par ailleurs, le ministre s’est interrogé en ces termes: « l’on se pose la question de savoir si ce faible pourcentage est ’expression du niveau des élèves ou des encadreurs ? » Sans porter tergiverser, le ministre Konaté estime que chacun est responsable de cette situation. « Nous sommes tous responsables de cette situation. Autorités, parents, encadreurs. Nous ne jouons pas pleinement notre rôle dans l’encadrement des enfants… »

 

Conscient de la vieillesse des programmes d’enseignement actuellement en vigueur, le ministre a annoncé la mise en place d’une commission pour actualiser ledit programme. « Notre programme d’enseignement à part les mathématiques et physique sont vieux de 32 ans alors qu’un programme c’est 10 ans de vie. Le programme guinéen est obsolète. C’est pourquoi déjà mise en place une commission pour revisiter le contenu de ces programmes, ressortir sa caducité et prendre des contacts dans la sous-région pour que la Guinée soit à jour dans ce domaine. »

Parlant des réformes envisagées, il a annoncé que le préscolaire quitte le portefeuille du ministère de l’Action Sociale pour son département et devient une direction nationale. Ce n’est pas tout, Ibrahima Kalil Konaté a annoncé la création d’un lycée technique. « La Guinée est le seul pays de la sous-région qui ne possède pas de lycée technique », a-t-il regretté.

 

Comme pour répondre aux commentaires  qui enflent dans la cité, le ministre indique que les 23 656 admis au baccalauréat unique session 2017 seront orientés dans les universités publiques : « Même en simple causerie, je ne l’ai pas dit. Vous savez bien le guinéen aime beaucoup le raccourci. Un ministre de l’enseignement pré universitaire prépare des candidats, il organise le baccalauréat, les candidats qui ont la moyenne sont déclarés admis à l’université. Je pense qu’il y a un ministre de l’enseignement supérieur qui s’occupe de la suite. J’ai vu  sur des sites internet des propos que des gens disent tenir de moi. De toutes les façons, je n’assume pas la paternité de ces déclarations… ».

 

Aboubacar Condé

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Guineenews