Home Actualités Pour ou contre la Révision Constitutionnelle : Ce qu’en pensent certains guinéens.
Pour ou contre la Révision Constitutionnelle : Ce qu’en pensent certains guinéens.

Pour ou contre la Révision Constitutionnelle : Ce qu’en pensent certains guinéens.

0
0

Par les temps qui courent, le débat autour de la révision constitutionnelle alimente les discussions dans les quartiers généraux des acteurs de la société civile et partis politiques. Chacun y va de son commentaire. Les citoyens ordinaires ne veulent pas se laisser influencer sans donner leurs avis. C’est à ce titre que notre rédaction est allée à leur rencontre afin d’obtenir leurs opinions sur le sujet polémique de la révision de la constitution de 2010. Lisez leurs réactions !

 

Diallo Fatoumata Diaraye, diplômée en sociologie et gérante d’un kiosque d’Orange Money à Kipé : « personnellement, je ne suis pas d’accord avec la révision constitutionnelle. Parce que pour moi d’abord quand on parle de révision constitutionnelle on se base sur deux choses : soit c’est pour faire changer les choses soit c’est quand il y’a erreur avec la constitution. Donc actuellement j’entends certains cadres dire ici que la constitution est illégale qu’on doit l’amandée et ils oublient que c’est avec cette constitution qu’on a organisé toutes les élections depuis 2010. Donc qui dit que la constitution est illégale dit que le président de la république est illégale ainsi que toutes les institutions de la république. Donc si on avait parlé de changer la constitution en 2015 là je pouvais être d’accord parce que là j’allais me dire que peut être c’est pour changer certaines choses. Mais là on est en un deuxième et dernier mandat d’un président de la république donc qui parle de révision constitutionnelle ce n’est autre que  de satisfaire les agendas cachés. »

Baldé Alpha Aguibou, diplômé en droit et gérant d’un télé centre à Nongo : « je suis contre une modification de la constitution en Guinée parce que tout simplement cette constitution nous aide à s’orienter dans la république. Dans la constitution tout est écrit dedans comment l’Etat doit fonctionner. Je pense qu’une telle modification n’est pas envisageable pour le moment en Guinée parce que ça pourrait engendrer des velléités pour certaines personnes. Il est vrai que la constitution est une émanation du peuple. Les gens qui ont voté cette constitution, toutes les couches socio-économiques de la Guinée étaient représentées. Il y a avait non seulement des juristes et autres dans le conseil national de la transition. Maintenant, si on se dit qu’on vient modifier cette constitution alors que  le conseil national de la transition était légitime. On peut même dire qu’il l’était plus que notre actuelle assemblée nationale. Donc modifier notre constitution est vraiment dommage pour notre pays. Parce qu’il y’a un clan qui veut s’accaparer du pouvoir pour leur permettre de rester.»

Gilbert Guilavogui, menuisier à Kipé : « pour la révision constitutionnelle en réalité s’il y a des modifications, je ne vois pas de problème avec ça. Parce que là où nous calquons nos activités politiques démocratiques qui est la France, eux aussi ils ont changé plus d’une vingtaine de fois. Je ne sais pas nous qui sommes la copie est-ce qu’on peut dire qu’on ne peut pas répéter la même chose? Cela veut dire que je ne suis pas contre une éventuelle modification de la constitution. »

 

Bah Abdoul Karim gérant de kiosque de Orange Money à Kaporo : « bon vous savez je peux me référer dans la constitution Guinéenne, le président de la république ou les députés peuvent prendre une initiative de réviser la constitution conformément à l’article 152. Avec cet article, on peut faire une révision.  Il faut essayer de le reconnaitre je serai d’accord qu’on révise cette constitution  mais on ne peut pas toucher l’article 154 qui stipule clairement que la forme républicaine de l’Etat c’est-à-dire la laïcité et le mandat du président ne fera en aucun cas l’objet d’une révision ou modification. Même si on révise la constitution cela veut dire quoi ? Le président doit faire deux mandats et le nouveau président qui viendra ferra deux mandats. Mais la révision disons de cet article 154 c’est impossible parce que c’est intangible. »

 

Alexandre Camara, Mariama Gbatty Touré, Fatoumata Sacko

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Guineenews