Home Actualités UFR-RPG arc-en-ciel : Du sang neuf pour les instances de décision !
UFR-RPG arc-en-ciel : Du sang neuf pour les instances de décision !

UFR-RPG arc-en-ciel : Du sang neuf pour les instances de décision !

0
0

L’étau se resserre sur les bureaux exécutifs de certains partis politiques notamment l’Union des forces républicaine dirigé par le haut représentant du président de la République Sydia Touré et le rassemblement du peuple de Guinée version arc-en-ciel dirigé d’une main de fer jusqu’à preuve du contraire par le président de la République Pr Alpha Condé. Ainsi, après la débâcle aux élections communales du 04 février 2018, l’heure est à l’analyse des résultats par circonscription mais également à la contestation au sein même desdites formations politiques.

Partout, les voix se lèvent pour réclamer du changement de la ligne de conduite mais surtout de la classe dirigeante. Et le ton a été donné par les militants et sympathisants en lieu et place des responsables de premier niveau. Comme pour dire que le changement est voulu par les « vrais gens » du parti contre la « volonté déguisée » des élites.

 

Pour preuve, le samedi dernier, lors de l’assemblée ordinaire de l’UFR, le ton est monté d’un cran. Les militants et sympathisants ont exprimé leur mécontentement et rejeté en bloc « l’option de résignation » des leaders face à ce qu’ils qualifient « d’injustice dans le jeu électoral. » Pour ces militants, les leaders se sont laissés influencer par le dicta du régime en place pour perdre les circonscriptions électorales autrefois dans le giron de l’UFR. A titre d’exemple, ils ont parlé de la commune de Matam qui a désormais échappé au contrôle du parti. Dans la manifestation de la colère, ils ont même exigé le ralliement des membres du bureau à leur cause, c’est-à-dire, investir les rues pour contester le « hold-up électoral » dans la commune de Matam.

 

Arrivé en sauveur des siens visiblement à bout, le président de l’UFR a rallié facilement la cause des grogneurs et promis qu’au delà de la contestation des résultats, il est imminent voire vital pour le parti d’organiser dans un délai raisonnable son congrès. Un congrès qui va permettre de redonner un sang neuf aux différents bureaux du parti pour une meilleure préparation des prochaines consultations électorales notamment les législatives. Comme pour dire que la défaite du parti au compte de ces élections de proximité par endroit est liée à sa gestion par les cadres du parti. Lesquels sont à tort ou raison pointés du doigt par les jeunes du parti et tenus pour responsables de cette « humiliation » au domicile. Autant dire que la crise de confiance s’est installée et risque de faire assez de mal au parti si ce fameux congrès n’est pas organisé avant les élections prochaines.

 

Cependant, certains observateurs estiment plutôt que le mal est provoqué par le trio Sydia Touré, Baidy Aribot et Mohamed Tall respectivement haut représentant du président Alpha Condé, Vice gouverneur de la BCRG et ministre de l’élevage et de la production animale. Des cadres du parti qui conjuguent avec le pouvoir de Conakry et qui n’ont pas pesé sur la balance.

 

De l’autre côté de la rive (rpg arc-en-ciel), on risque de dire que le bruit à l’UFR a eu une influence sur le discours de certains cadres au siège lors de l’assemblée générale ordinaire du samedi dernier. Pour preuve et pour  étouffer le vent de la contestation, le bureau politique national a anticipé par la voix de son secrétaire général de la jeunesse.

M’Bany Sangaré conscient du dysfonctionnement du parti a contenté les militants et sympathisants du parti en annonçant la mise en place d’une commission chargée de la réflexion sur la restructuration du RPG. Se mettant dans la posture des jeunes qui réclament depuis un certain temps la restructuration du parti, il a tranché en disant que le RPG  Arc-en-ciel ne doit pas continuer à fonctionner comme il se présente actuellement.

«Ce travail est aujourd’hui plus qu’une nécessité parce que les autres échéances électorales qui nous attendent sont importantes. C’est pourquoi l’appel a été lancé à la commission de travailler pour que les prochains jours, le résultat de ce travail soit soumis à la direction nationale du parti pour sa mise en œuvre », a-t-il annoncé.

 

Par ailleurs, le secrétaire général de la jeunesse du parti au pouvoir a reconnu qu’il y’a des anomalies qui ‘il faille corriger avant les législatives : « cette élection communale a été une élection très bonne. Chaque responsable, à quelque niveau qu’il soit, a pu tirer les leçons des structures de sa commune urbaine ou rurale, sur la façon dont le parti doit être mis en ordre de bataille pour les législatives et les présidentielles à venir. (…) Notre parti ne doit pas continuer à aller comme il va comme ça. Il faut que beaucoup de corrections soient apportées à des endroits où il y a des anomalies », a-t-il souhaité.

 

Une option qui réconforte et renforce la conviction de dame Domani Doré candidate indépendante pour la commune de Matoto qui avait à l’époque dénoncé et réclamé un congrès pour le rpg arc-en-ciel afin de mettre les hommes et les femmes capables à la tête.

Espérons que le consensus sera trouvé de part et d’autre au sein de ces deux formations politiques afin d’instaurer la sérénité et la confiance avant les grands enjeux électoraux de l’année.

Aboubacar Condé

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

août 2018
L M M J V S D
« Juil    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  
Guineenews