Home Actualités URTELGUI : SANOU KERFALLA CISSÉ À L’ÉCOUTE DE SES MEMBRES DE L’INTÉRIEUR
URTELGUI : SANOU KERFALLA CISSÉ À L’ÉCOUTE DE SES MEMBRES DE L’INTÉRIEUR

URTELGUI : SANOU KERFALLA CISSÉ À L’ÉCOUTE DE SES MEMBRES DE L’INTÉRIEUR

0
0

Officiellement à Kankan pour les festivités du 59e anniversaire de l’indépendance de la République de Guinée, le président de l’Union des radios et télévisions libres de Guinée à ses côtés le président directeur général de Familia Fm, le directeur général du groupe Africvision a visité l’ensemble des médias membres de l’URTELGUI. Ce n’est pas tout, avant de regagner Conakry, Sanou Kerfalla Cissé a visité les radios privées de Mamou et de Kindia. Objectif ; échanger avec les promoteurs et directeurs de ces radios et surtout toucher du doigt leurs conditions de travail.

Étape de Kankan

De ces visites, il ressort que les problèmes des médias audiovisuels ne sont pas que propres à ceux de Conakry. En gros, il faut noter l’énorme coût financier pour l’achat du carburant faute du courant électrique, la rareté de la publicité et le paiement de la location.

Sanou Kerfalla Cissé avec le directeur général de Nabaya fm Lass Kaba

Cette visite a commencé ce 12 janvier 2018 par la  radio Nabaya FM (92.4). Ici son directeur général Lass Kaba a déclaré n’avoir qu’un spot celui d’une société de téléphonie qui lui paie la modique somme de 6 millions GNF et qu’en imposant la TVA de 10%, la radio se retrouve avec un peu plus de 5 millions GNF. Pourtant, ajoute-t-il, « la facture mensuelle pour faire fonctionner la radio de 6h à 0h via un groupe électrogène et une ligne privée me coûte au moins 5 millions. Sans compter le loyer et le salaire du personnel. »

Pire, dit-t-il, « les communiqués et autres messages des autorités administratives sont facturés à zéro franc sous la coupe du social. »

En réponse, le président de l’URTELGUI tout en partageant les dernières décisions prises des associations de presse notamment les questions relatives aux redevances et à l’immatriculation des  travailleurs à la CNSS, a promis de porter le message au bureau exécutif. « Rassurez-vous que vous n’êtes pas seuls, nous partageons les mêmes réalités à des degrés insignifiants» dixit M. Cissé.

Cette visite confraternelle s’est déroulée successivement à Nabaya FM, Futur Media, Horizon FM, Groupe Dabo Médias (Baobab FM et Fasso TV) et Milo FM…

Cette première étape a pris fin par la visite du Groupe Dabo qui n’est pas il faut le dire logé à la même enseigne que ses confrères de la place (suivez mon regard).

Étape de Mamou

Après la préfecture de Kankan, c’est le tour des patrons de presse et journalistes de la ville carrefour de recevoir M. Sanou Kerfalla Cissé, président de l’Union des Radios et Télévisions Libres de Guinée ce 14 janvier 2018.

Il était 9h15mn ce dimanche 14 janvier 2018 quand la voiture de commandement du patron des patrons des médias audiovisuels privés de Guinée s’est garée devant l’immeuble de deux étages abritant la radio GPP en modulation de fréquence sur la 97.2.

Ensuite, Sanou Kerfalla Cissé et sa suite se sont rendus au siège de la radio Bolivar FM 99.4  installée sur le boulevard du commerce.

Partout après les salamalecs et comme il a été avec les confrères de l’Union dans la Ville de Nabaya, Sanou Kerfalla Cissé a expliqué l’objectif de sa visite qui se résume principalement aux questions de redevances auprès de l’ARPT ; l’immatriculation des travailleurs à la CNSS et la venue prochaine d’une mission des services des impôts dans les radios.

Dans un langage franc et sincère, le président de l’URTELGUI est revenu sur les démarches entreprises par le bureau exécutif auprès de l’ARPT et de la HAC dans l’affaire de fermeture des radios privés faute de paiement des redevances annuelles.

Tout en partageant les difficultés auxquelles ces médias sont confrontés notamment la rareté de la publicité, le paiement des factures électriques, la location et le salaire du personnel, le patron de l’URTELGUI a invité les responsables de ces organes à se mettre en règle vis-à-vis de l’Etat.

Parce que, a-t-il soutenu, tôt ou tard dans l’esprit du principe sacro-saint de la continuité de l’Etat, ces situations pourraient être comme une épée Damoclès sur la tête des médias.

Par ailleurs, il a rassuré ses confrères du souci sans cesse de l’union à se porter auprès de tous afin de gagner ensemble, le pari d’une presse professionnelle, responsable et surtout respectée des pouvoirs publics.

Étape de Kindia

Après la ville carrefour, Sanou Kerfalla Cissé et sa suite ont pris le cap de la ville des agrumes. C’est à 10h40mn que M. Cissé et sa délégation ont mis le cap sur Kindia, la Ville située à 135km de la ville carrefour où il doit boucler cette visite confraternelle.

Les radios Sabou FM 96.6 et Kania Zik FM 107.0 à Kindia 135km de Conakry ont constitué ce dimanche 14 janvier 2018 la dernière étape de la visite de courtoisie de Sanou Kerfalla Cissé président de l’URTELGUI aux radios.

A Sabou FM, les responsables ont soulevé des problèmes liés à la difficile collaboration entre les journalistes et autorités administratives ; la rétention de l’Information par les autorités ; des problèmes techniques suite à une décharge électrique qui a endommagé l’émetteur.

En réponse, Sanou Kerfalla Cissé a déclaré aux confrères avoir écouté avec une oreille attentive et promet de porter le message au bureau exécutif. Séance tenante, un échange sur l’éthique et la déontologie du métier s’est voulu nécessaire.

Caleb Lakpo Kolié conseiller personnel dans cette mission du président de l’URTELGUI, également membre fondateur de l’Union a partagé quelques notions sur les stratégies de collecte, de traitement et de diffusion de l’Information….

A Kania Zik (107.0), les responsables ont salué cette visite de courtoisie et d’informations du président de l’URTELGUI tout en lui réitérant leur soutien indéfectible à la tête de leur institution commune. C’est ici a pris fin sur une note de satisfaction et d’espoir la visite aux radios membres de l’Union initiée par M. Sanou Kerfalla Cissé de retour de Kankan en passant par Mamou. « Tout est bien qui fini bien » dit-on

De retour de Kankan,

Malick Marcel Bangoura, Amadou Makhissa Diallo,

Aboubacar Condé et Fodé Bayo

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Guineenews